ARUCI-SMC
Tasses-toi
L'ARUCI-SMC, c'est la réunion de gens différents, aussi de gens qu'on a pas l'habitude de voir ensemble; ça nous amène sur un autre plan, sur des projets communs.
Vous êtes ici : Accueil > Membres > Étudiants

Catarina Magalhães Dahl

Candidat(e) à la maîtrise

Département de médecine préventive et sociale, Université d'État de Campinas

Catarina Magalhães  Dahl

Autres affiliations

Direction : M. D, Ph. D. Erotildes Maria Leal

Projet de maîtrise  :  Expérience, récit et intersubjectivité : Le processus de retour dans la perspective des personnes vivant de troubles mentaux graves pris en charge dans les Centres de soins psychosociaux

Catarina Magalhães Dahl est licenciée en psychologie à l’Université Fédérale d’État de Rio de Janeiro (2002) et spécialiste en santé mentale, niveau internat (2005 - IMAS Juliano Moreira/SMS/Rio et IPUB/UFRJ). Elle a forgé son expérience dans les champs de la psychologie clinique, de la santé mentale et de la recherche qualitative dans les services de santé mentale. En 2010, Mme Dahl a commencé une maîtrise en Santé publique au Département de médecine préventive et sociale de la Faculté de sciences médicales de l’Université d’État de São Paulo à Campinas (UNICAMP) dans le domaine de la politique, de la planification et de la gestion en santé.

Résumé du projet : Ce projet est rattaché à un projet de recherche plus vaste, intitulé Expérience, récit et connaissance : la perspective du psychiatre et de l’usager, coordonné par le chercheur Octavio Serpa, de l’institut de psychiatrie de l’UFRJ, avec la collaboration de la chercheure  Erotildes Leal FM/UFRJ, en association avec la chercheure Rosana T. Onocko Campos, du Département de médecine préventive et sociale de l’Université de l’état de São Paulo à Campinas et de la chercheure Ana Pitta, de l’Institut de Santé publique de l’Université fédérale de l’état de Bahia. Ce projet est financé par le Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico (Conseil national de développement scientifique et technologique - CNPq).

Il s’agit d’une étude qualitative cherchant à comprendre, dans le cadre théorique de la phénoménologie et de l’herméneutique par l’analyse des récits des usagers, comment ces derniers font l’expérience du rétablissement, dans le processus santé-maladie, et ce, dans leur dimension corporelle, intersubjective et concrète. Ce sous-projet tente également d'identifier les besoins en soins des usagers en traitement dans les CAPS de ces deux villes, pour donner le premier rôle aux usagers dans la formulation de stratégies et pour réduire le préjugé contre les personnes souffrant de troubles mentaux graves dans la planification des services de santé mentale par la valorisation des sujets de recherche et de leur expérience.

Catarina Magalhães Dahl fait partie de l’équipe de chercheurs qui réalisent le travail de terrain, la collecte et l’analyse des données de la recherche mentionnée ci-dessus depuis 2009. Les outils méthodologiques pour la production de données ont été : les groupes de discussion (enregistrés en audio puis transcrits), l’observation participante et les entretiens diagnostics avec un instrument diagnostic (MINI plus). Ces techniques ont permis d’avoir accès à l’expérience des usagers atteints de schizophrénie en ce qui concerne le processus santé-maladie-soins. Les usagers ont été recrutés en fonction d’un critère mixte prenant en compte les auto-attributions par les usagers des expériences communes lorsqu’ils deviennent schizophréniques et l’application d’un instrument diagnostic. Tous les usagers sujets de recherche ayant participé à l’étude ont donné leur consentement éclairé.

Tous droits réservés © 2011, Santé mentale et citoyenneté