ARUCI-SMC
Mme Prague, photogramme, 23 X 17 cm
La question de la place des personnes, leur rôle, leur contribution, leur participation, c’est primordial; il y a là une grande richesse de l’ARUCI-SMC
Vous êtes ici : Accueil > Membres > Organismes partenaires > Organismes communautaires > PECH : Programme d'encadrement clinique et d'hébergement

PECH : Programme d'encadrement clinique et d'hébergement

Benoît Côté, Directeur général

PECH
130, boul. Charest Est
Québec (Québec) Canada
G1K 0E2

Téléphone : 418 523-2820
Courriel : pech@qc.aira.com
Site Web : http://www.infopech.org/

PECH : Six volets de services

La pratique de PECH constitue, dans l’ensemble de ses volets d’intervention, un réseau de services de proximité et intersectoriels : Soutien communautaire, Service de crise et post-crise, Hébergement transitoire, Travail de rue, Logements sociaux subventionnés et Formation.

Issue du mouvement progressiste de la réinsertion et de la réadaptation de la côte Est des États-Unis, la pratique de PECH, dans tous ses volets de services, a un commun dénominateur, une formule générique reposant sur le développement de l’autonomie des personnes : l’activation du sens à la vie, l’action communautaire de même que la défense des droits sociaux des personnes et le fait de considérer celles-ci comme des citoyens à part entière.

À Pech, nous accompagnons et supportons l’appropriation du pouvoir d’agir des personnes tant sur le plan psychologique et individuel que sur le plan social et collectif.

Le soutien communautaire de Pech mise sur le volontariat de la personne, le support au développement de l’autonomie et des apprentissages, la défense de ses droits sociaux et le développement de sa citoyenneté.

Depuis 2005, les équipes de Pech, formées à l’approche axée sur les forces des individus, l’expérimentent sur le terrain se butant souvent aux modalités d’application du modèle de même qu’à la difficulté d’accès aux expertises qualifiées en ce domaine au Québec.

Ces zones d’inconfort propres à l’expérimentation de pratiques innovantes poussent l’organisation à réfléchir tant sur les obstacles nés du contexte culturel et historique de l’application de ce modèle américain que sur les besoins de supervision à offrir aux intervenants afin d’en arriver une meilleure intégration du modèle axé sur les forces. Le paradigme du rétablissement nous amène à repenser nos façons d’intervenir et à revoir la place des utilisateurs dans l’évaluation et la prestation des services à Pech.

Tous droits réservés © 2011, Santé mentale et citoyenneté