ARUCI-SMC
Bleu et orange, crayon couleur bois, pastel sec et style noir, 8x11
L'ARUCI-SMC, c'est la réunion de gens différents, aussi de gens qu'on a pas l'habitude de voir ensemble; ça nous amène sur un autre plan, sur des projets communs.
Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Champs d’action

Champs d’action

Les champs d’action de l’ARUCI-SMC se déploient sur trois plans : l’avancement des connaissances, la formation et l’innovation sociale :

Volet recherche

Les questions de recherche qui orientent les projets réalisés dans l’ARUCI-SMC s’articulent autour de trois axes :

Axe 1 – Les réalités des personnes vivant avec des problèmes graves de santé mentale dans la communauté. On s’intéresse ainsi aux conditions de vie, aux expériences et aux stratégies d’existence.

Axe 2 – Les politiques, services et pratiques de santé mentale. On étudie les effets et conditions de la communautarisation, les conditions facilitantes et les obstacles à la transformation des conceptions et des pratiques des intervenants vers le rétablissement, ainsi que la contribution des secteurs public, communautaire et des familles et proches au soutien dans la communauté.

Axe 3 – Les pratiques citoyennes.  Le regard porte sur les conditions et les effets de la participation des usagers (dans les secteurs public et communautaire), ainsi que sur les pratiques d’action politique collective développées par les organisations communautaires et les associations d’usagers.

Par ces trois axes, l’ARUCI-SMC vise l’étude des conditions et des pratiques favorables ou défavorables à la qualité de vie, tout en s’attardant au rétablissement et à l’appropriation du pouvoir en prenant les perspectives des usagers comme références. Sur le plan méthodologique, l’ARUCI-SMC vise la conception et la mise en œuvre de nouvelles méthodes de recherche participatives.

Volet formation

Sur le plan de la formation, les actions de l’ARUCI-SMC se situent à trois niveaux :

Niveau 1 –  La formation de la relève scientifique et professionnelle. L’objectif est de former une relève qui contribuera à la qualité des services et des pratiques dans la communauté, cela depuis différents champs disciplinaires et de pratiques (psychologie, psychiatrie, travail social, sciences infirmières, médecine préventive, économie, sociologie et anthropologie de la santé).

Niveau 2 –  La formation à la recherche d’intervenants et d’usagers.  Des expériences novatrices de formation qui valorisent la parole des usagers et leurs expériences subjectives sont conçues et mises en pratique auprès d’intervenants.

Niveau 3 – L’échange des savoirs et des pratiques entre acteurs. Dans le cadre de l’ARUCI-SMC, les étudiants, intervenants, usagers, gestionnaires et nouveaux chercheurs participent à un milieu de formation riche et stimulant, qui bénéficie d’expertises multidisciplinaires issues de la recherche scientifique tout comme des milieux de pratique.

D’une manière générale, l’ARUCI-SMC engage ses efforts à mettre au point de nouvelles méthodes de formation participatives.

Volet innovation sociale

Les actions de l’ARUCI-SMC visent l’innovation sociale dans deux principaux domaines :

Domaine d’innovation sociale 1 – Le développement et la consolidation de nouvelles pratiques d’intervention et de concertation au sein des organismes locaux, régionaux et nationaux. Ces actions visent entre autres un changement de perception chez des acteurs significatifs de la communauté (employeurs, propriétaires de logement, enseignants, journalistes).

Domaine d’innovation sociale 2 – Le développement et la consolidation de mécanismes de participation des usagers. Ces actions visent à soutenir le rôle actif des usagers dans la mise en œuvre des pratiques d’intervention, au sein des instances décisionnelles, et plus largement sur les plans de l’action sociale et politique.

Tous droits réservés © 2011, Santé mentale et citoyenneté