ARUCI-SMC
Continental
L'ARUCI-SMC, c'est la réunion de gens différents, aussi de gens qu'on a pas l'habitude de voir ensemble; ça nous amène sur un autre plan, sur des projets communs.
Vous êtes ici : Accueil > Projets > Les politiques, services et pratiques de santé mentale - Axe 2 > Vers une amélioration des services et des pratiques de soins auprès des personnes utilisant des services de première ligne et présentant un trait ou un trouble de la personnalité limite

Vers une amélioration des services et des pratiques de soins auprès des personnes utilisant des services de première ligne et présentant un trait ou un trouble de la personnalité limite

Vers une amélioration des services et des pratiques de soins auprès des personnes utilisant des services de première ligne et présentant un trait ou un trouble de la personnalité limite.

Canada, Québec

 

Résumé et faits saillants

Le suivi en première ligne des personnes aux prises avec un trouble de la personnalité (TPL) constitue un défi de taille pour les professionnels des équipes de santé mentale intervenant dans les Centres de santé et de services sociaux (CSSS) du Québec. Au milieu des années 1990, un cadre de référence et un nouveau programme de traitement pour les personnes présentant un trouble de la personnalité ont été introduits dans les CSSS de la région de Québec. Ce «cadre TP», comme le nomment souvent les intervenants, est principalement constitué d’une combinaison de règles encadrant l’accès et le maintien aux services additionnés d’un programme de psychothérapie de groupe et individuel. Ce programme de traitement basé sur les données probantes s’inscrivait dans une volonté de renouvellement de l’offre de service proposée aux individus présentant un trouble de la personnalité. La présente étude vise à dégager un portrait de l’opinion d’un échantillon de professionnel en santé mentale quant aux impacts qu’a eu sur eux et leurs clients l’implantation d’un modèle d’intervention novateur. Cette étude utilise un devis qualitatif basé sur des entrevues semi-structurées. Principalement, nous nous sommes penchés sur les impacts positifs ainsi que les défis auxquels font face les intervenants impliqués dans ces programmes de formation et d’intervention. Cette démarche nous a conduit à identifier des réticences et obstacles rencontrés dans les milieux de pratique. Les résultats de cette étude soulèvent des enjeux importants, tant cliniques qu’organisationnels, qui viennent entre autres questionner le mandat des CSSS et la finalité des services offerts en première ligne dans leur configuration actuelle. Ceux-ci soulignent le jugement unanime de l’utilité et de la pertinence du changement de pratique qui s’est opéré au CSSS de la Vieille-Capitale en ce qui a trait aux services offerts aux personnes aux prises avec d’un trouble de la personnalité. L’enthousiasme critique et lucide que nous avons constaté sur le terrain s’inscrit dans une mouvance observée au niveau international vers l’amélioration constante des services et des traitements publics offerts aux personnes aux prises avec un trouble de la personnalité. 

Rapport

Paquet, S., Bouchard, S. et M. CLÉMENT. (2012). Formations et cadre d’intervention spécialisé pour les troubles de personnalité. Impacts positifs et défis perçus par des intervenants de première ligne. Rapport remis au comité directeur du Consortium en évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé et services sociaux de première ligne – CETMISS-PL, Collection Recherche et évaluation, CSSS de la Vieille-Capitale, centre affilié universitaire. 

Tous droits réservés © 2011, Santé mentale et citoyenneté